douleurs pelvi-périnéales, incontinence urinaire, périnée, prolapsus

Pourquoi j’utilise la Tecarthérapie en périnéologie ?

Tout d’abord, c’est quoi la Tecarthérapie ?

La Tecarthérapie, plus connue sous le nom de radiofréquence, est un courant de haute fréquence (448KHz chez INDIBA) qui stimule les mécanismes d’auto-réparations du corps, en facilitant les échanges cellulaires.

Sans rentrer trop dans le détail technique, une électrode (dite capacitive) permet de travailler en superficie, et une électrode (dite resistive), permet de travailler plus en profondeur : le courant traverse jusqu’à la plaque de contact, ce qui permet d’avoir une action sur les tissus les plus profonds.

Quels sont ses effets ?

Selon les réglages utilisés, les effets seront différents :

  • anti inflammatoire
  • drainant
  • cicatrisant
  • décontraction musculaire
  • antalgique…

Quelles utilisations en périnéologie ?

J’utilise beaucoup la tecarthérapie pour le traitement des pathologies suivantes:

  • prolapsus : pour renforcer la trame collagénique qui participe au soutien des organes pelviens
  • incontinence urinaire d’effort : en régulant le tonus musculaire (hypertonie ou hypotonie)
  • dypareunies (vulvodynie, vaginisme) : en travaillant sur le relâchement de l’hypertonie musculaire périnéale, et en désensibilisation du vestibule vulvaire.
  • endométriose : par un travail de décongestion abdominale, et au niveau périnéal pour assouplir les adhérences provoquées par les lésions d’endométriose
  • cicatrices : déchirure, épisiotomie, césarienne. Qu’elle soit « fraiche » ou ancienne, l’action recherchée sera différente, mais la radiofréquence est un allié précieux à chaque étape de la cicatrisation.
  • névralgie : en travaillant sur les racines nerveuses au niveau du sacrum, ainsi que sur les tensions musculaires rencontrées sur le trajet nerveux concerné.
  • sécheresse vaginale : la tecarthérapie en facilitant les échanges cellulaire, va nettement améliorer la qualité des muqueuse et diminuer la sécheresse vaginale. Je m’en sers beaucoup chez les patientes avec des traitements anti-hormonaux/ sous progestatifs, ou les femmes ménopausées.
  • béance vaginale : en améliorant la tonicité des tissus.

Il existe de nombreuses autre utilisation, je vous ai présenté ici celles que j’utilise le plus souvent en cabinet.

Est-ce un outil magique ?

…Oui et non ! Je m’explique :

Certes, je n’imaginerai plus travailler en périnéologie sans cet outil. Mais il faut le voir comme un prolongement de la main du thérapeute.

Je dis souvent à mes patientes que la radiofréquence n’est pas un « fer à repasser » : il ne suffit pas de poser le courant et d’attendre, ou alors vous serez très déçue des résultats. Le courant sert à optimiser le geste thérapeutique : le relâchement musculaire viendra plus rapidement, les cicatrices s’assoupliront plus vite, etc…

Ainsi, il est indispensable de consulter quelqu’un de formé : au travail des cicatrices, aux douleurs pelviennes, etc…

J’ai choisi la marque INDIBA car c’est la seule qui travaille à une fréquence fixe de 448KHz :

  • c’est à cette fréquence que les échanges cellulaire sont les plus efficaces
  • la fréquence fixe est sécuritaire : elle évite les risques de brûlures (d’autres marques font un « balayage » dans les fréquences, ce qui augmente les risques).

Y a t’il des effets secondaires ?

Quand l’indication est bonne, non, il n’ya normalement pas d’effets secondaires indésirables.

Est-ce douloureux ?

Non, la radiofréquence est indolore.

Selon les indications et les réglages, vous pourrez ressentir de la chaleur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s