Évitez le mal de dos en voiture

Ça y est, c’est bientôt les vacances ! La plage, le soleil, la famille…mais aussi les longs trajets en voiture. Et comme il serait dommage de démarrer les congés avec un mal de dos, voici quelques conseils si vous prenez la route.

Avant le départ, réglez votre assise

  • Le dossier ne doit pas être trop incliné : cela permet de maintenir les courbures naturelles du dos. Quand vous inclinez trop le dossier, votre posture est avachie et crée un tassement des vertèbres lombaires. Pour compenser, vous allez alors creuser les cervicales afin de redresser le regard, ce qui peut occasionner des tensions dans la nuque.
  • Les épaules doivent rester contre le dossier, et les coudes légèrement relâchés. Si ce n’est pas le cas, réglez l’assise plus ou moins près du volant.
  • Veillez à ne pas avoir les jambes complètement tendues quand vous appuyez sur les pédales. Si vous êtes assis trop loin, vous allez forcer au niveau du bassin pour appuyer dessus.
  • En position avachie, l’abdomen est comprimé. Le diaphragme ne pourra pas travailler de façon optimale et risque à la longue de rajouter des douleurs dorsales et des ballonnements.

Si vous avez l’impression de ne pas avoir le dos assez bien soutenu, sachez qu’il existe aujourd’hui des coussins pour les sièges de voiture, permettant de maintenir la cambrure lombaire sans effort.

 

Conseils pour le trajet

Malgré une bonne posture, être assis longtemps sans bouger n’empêche pas certaines tensions d’arriver. Alors faites des pauses, si possible toutes les deux heures, pour vous dégourdir les jambes et faire des étirements. Cela permettra de relancer la circulation sanguine et ré-oxygenera vos muscles.

Aussi, plutôt que de rester immobile, réajuster votre position de temps en temps : calez-vous au fond du siège, allongez la nuque (baissez les épaules et rentrez le menton), vérifiez que vous ne serrez pas les dents…

Si vous le pouvez, ne restez pas conducteur sur toute la durée du trajet, surtout s’il dure plus de 4 heures. Alternez !

Attention aux faux mouvements en sortant de la voiture : pour éviter les mouvements de torsion au niveau du dos, sortez les jambes d’abord, puis une fois les pieds au sol, vous pouvez vous redressez en prenant appui sur l’encadrement de la portière.

Sur l’aire d’autoroute : on s’étire !

On ne le répétera jamais assez : les pauses régulières sont indispensables pour diminuer la fatigue oculaire et retrouver un peu de concentration. Mais pour vos douleurs, ces pauses sont nécessaires pour libérer vos tensions musculaires et relancer la circulation sanguine.

Des étirements simples vous permettront d’optimiser ces petits arrêts.

Étirement du dos

Pour cet étirement, vous pouvez prendre appui sur votre voiture. Écartez les pieds, un peu plus que la largeur de bassin, poussez les bras vers l’avant et essayez de garder les jambes tendues.

 

 

 

 

 

Étirement des jambes

Pour cet étirement, placez la jambe à étirer en avant, pointe de pied relevée vers vous. Penchez-vous en avant dos bien droit. Si vous ne sentez pas la tension à l’arrière de la cuisse, vous pouvez accentuer l’étirement en faisant comme si vous vouliez « sortir les fesses » (ou creuser le bas du dos).

 

 

 

 

 

Étirement des bras

Poussez les deux bras au ciel, en même temps ou l’un après l’autre.

 

 

 

 

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s