Grossesse : soulagez votre sciatique avec le yoga

La sciatique est sûrement le motif principal de consultation chez un ostéopathe pour la femme enceinte.

C’est quoi, une sciatique ?

C’est une irritation du nerf sciatique, causant des douleurs sur une partie, ou tout son trajet.

Le nerf sciatique prend son origine au niveau d’un plexus nerveux issus de L4, L5, S1, S2 et S3. Puis il traverse la fesse et suit la face postérieure de la cuisse et de la jambe jusqu’au orteils.

Les causes sont multiples : tassement des vertèbres, hernie discale, blocage articulaire, tensions musculaires…

Les causes de sciatique chez la femme enceinte

L’hyperlaxité ligamentaire (présente dans un premier temps par la progestérone, puis en fin de grossesse par la relaxine) peut créer des troubles ostéo-articulaires  au niveau des lombaires et du bassin. Aussi, le centre de gravité se déplaçant de plus en plus vers l’avant, la femme enceinte va y répondre en basculant le tronc en arrière, augmentant ainsi la cambrure lombaire.

La sciatique de la femme enceinte ne correspond pas vraiment à une irritation du nerf. C’est plutôt la combinaison des éléments cités ci-dessus qui va provoquer des douleurs.

« Vraie » ou « fausse » sciatique, j’ai mal. Je fais quoi ?

Pendant la grossessse, les anti inflammatoires sont exclus. Vous pouvez consulter votre ostéopathe, qui s’attachera à rétablir l’équilibre ostéo-articulaire (entre autre). Vous pouvez aussi poursuivre la détente musculaire chez un kinésithérapeute.

Mais vous pouvez vous aussi agir ! J’ai pu, à de nombreuses reprises constater que les femmes enceintes qui pratiquent certains étirements et postures, ont bien moins de douleurs pendant leur grossesse que les autres.

Avant de parler des exercices que vous pouvez faire, je tiens à faire un encart sur le ballon et la galette :

 

 

Je pense que ce sont des investissements indispensables pour une grossesse épanouie. Et j’exgère à peine. De nombreux exercices pour soulager les douleurs et favoriser la détente utilisent ces deux petits outils. Pour moins de 30 euros, ça vaut le coup. Je ferai un article sur le sujet prochainement…

Mais venons-en à nos postures :

 

Posture couchée :

Allongée sur le dos, posez vos jambes sur le ballon, ou si vous n’en avez pas, sur une chaise. Pour optimisez cette posture, placez la galette sous votre sacrum, de façon à remonter un peu le bassin. Vous pouvez aussi mettre le coussin d’allaitement derrière votre tête, les bras reposant dessu comme des accoudoirs. Si vous êtes bien placée, vous aurez sûrement envie d’y rester un bon moment…

Postures assises :

 

Asseyez-vous à cheval sur votre coussin d’allaitement replié en deux, ou sur plusieurs épaisseurs de coussins. Venez-vous reposer en avant sur le ballon.

 

 

 

 

 

part à quatre pattes, croisez une jambe par dessus l’autre. Écartez les pieds et venez vous asseoir entre. N’oubliez pas de changer de côté. En yoga, c’est la posture de la vache Gokukhasana (mais sans les bras).

 

Sources : Bien-être et maternité, Bernadette de Gasquet

Ostéopathie & grossesse, Bernard Ferru

L’attente sacrée, Yoga, maternité, naissance , Martine Texier.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s