Bien choisir ses fleurs de Bach

Vous connaissez ma passion pour le lien corps-esprit, ce rapport étroit entre nos émotions et leur somatisation (expression douloureuse dans le corps). Dans ces cas-là, l’utilisation des fleurs de Bach peut s’avérer utile.

J’ai souvent des patients qui me disent avoir déjà essayé, sans succès. En creusant un peu la question, je me rends compte que c’est parce qu’on leur avait conseillé de prendre le fameux remède « Rescue ».

Le Rescue, dit « remède de secours », est un mélange de 5 fleurs de Bach, utilisé dans les états de chocs émotionnels ou de stress intense.

Et le problème est là : comme on ne sait pas quelle fleur choisir parmi les 38, alors on prend le Rescue, en se disant qu’il y en a bien une qui marchera. Mais c’est comme prendre un Spasfon quand on a mal à la gorge.

Voici un petit guide pour vous aider y voir plus clair.

Les 38 fleurs de Bach en 7 catégories

Contre les peurs, pour retrouver paix et sérénité

  • Aspen : peurs non identifiées, angoisses irrationnelles, anxiété, cauchemar
  • Cherry plum : impression de perdre le contrôle de soi, de « péter un câble »
  • Mimilus : phobies, trac, peurs dont l’origine est connue
  • Red Chestnut : peur pour les autres, tendance à la surprotection, imagine le pire
  • Rock Rose : angoisse qui perdure après avoir échappé à un accident ou un événement ayant entrainé une grande peur

Contre l’incertitude, pour retrouver la confiance

  • Cerato : besoin de demander conseil en permanence. Ne sait pas quoi faire, quoi décider, quoi dire…
  • Gentian : abandon au moindre grain de sable, manque de compétitivité, déception malgré les progrès
  • Gorse : abandon de tout espoir d’amélioration, pessimisme profond
  • Hornbeam : fatigue psychique, procrastination, difficulté à démarrer quelque chose
  • Scléranthus : alternance d’humeur, indécision, hésitation qui paralyse la volonté et empêche d’agir
  • Wild Oat : dispersion (incapacité à s’en tenir à ses choix), doute perpétuel d’avoir fait le bon choix

Contre le manque d’interêt pour le présent

  • Chestnut bud : répétition d’expériences semblables sans tirer d’enseignement, mauvais usage de l’expérience
  • Clematis : illusion, utopie, difficulté à s’ancrer dans la réalité, rêveries
  • Honeysuckle : nostalgie des années écoulées, regrets d’une période, d’une occasion manquée…
  • Mustard : mélancolie, dépression soudaine et inattendue, tristesse infinie
  • Olive : épuisement physique et moral, ne récupère pas même en se reposant
  • White Chestnut : rumination mentale, obsessions
  • Wild rose : résignation, fatalisme

Contre la solitude

  • Heather : besoin irrépréssible de parler de soi et de ses problèmes, besoin d’être le centre d’interêt
  • Impatiens : irritation face à la lenteur des autres, hyperactivité, manque de respect envers les autres
  • Water violet : attitude hautaine, fierté, orgueil, repli sur soi

Hypersensibilité 

  • Agrimony : faire bonne figure pour masquer son angoisse, mettre un masque
  • Centaury : manque d’assurance, difficulté à dire non, incapacité à s’imposer
  • Holly : colère, agressivité, rage, jalousie
  • Walnut : difficulté d’adaptation (à un changement de vie, d’heure, de climat…)

Découragement ou désespoir

  • Crab Apple : mauvaise image de soi, maniaquerie, focalisation sur un souci bénin
  • Elm : poids des responsabilités, dépassement, surmenage
  • Larch : complexe d’infériorité, peur de l’échec
  • Oak : la performance est une drogue, négligence des signes annonciateurs de fatigue, sens du devoir
  • Pine : dévalorisation, culpabilité, ne pas être à la hauteur de son idéal de perfection, modèles éducatifs culpabilisants
  • Star of Bethléem : blocage des émotions à la suite d’une mauvaise nouvelle, état de choc
  • Sweet Chestnut : chagrin incommensurable, désespoir, tristesse intense
  • Willow : accusation des autres d’être responsable de nos maux, ressentiment, amertume, impression d’injustice

Préoccupation excessive du bien-être d’autrui

  • Beech : intolérance, besoin de perfection pour les autres, jugement permanent
  • Chicory : apitoiement sur soi-même, besoin de reconnaissance, déception du comportement des autres
  • Rock Water : adhésion à des théories rigides, refus des plaisirs de la vie dans le but d’évoluer
  • Vervain : fanatisme, en fait trop et agace
  • Vine : autoritarisme, besoin de diriger les autres, cruauté, sentiment de supériorité

Comment les utiliser

Ça y est ! Vous avez réussi à sélectionner quelques fleurs. Le mieux est d’en retenir entre 1 et 5. Si vous en avez plus, c’est que vous n’avez peut-être pas réussi à cibler votre problème.

Il existe deux manières de prendre les fleurs de Bach :

  • prendre directement quelques gouttes sous la langue. Plutôt pour des situations d’urgence (émotion soudaine, vive)
  • diluer quelques gouttes de chaque fleur dans une petite bouteille d’eau. Dans ce cas, on agit en traitement de fond, plutôt sur des traits de caractère. A prendre un mois.

J’espère que cet article vous aura aidé. Je me suis inspiré d’un livre : Les fleurs de Bach, de Pascale Millier, que vous pouvez trouvez ici

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s